L’isolement géographique, social et médical que vivent de nombreuses populations marocaines est injuste. Depuis 2011, nous voyageons à leur rencontre trois fois par an.

Comprenez nos motivations.

veroB

Véronique Benon-Bigourdan

Présidente de l’association

Qui suis-je ?
Médecin généraliste, j’ai créé Les Yeux d’Aïcha en 2011 après un voyage au Maroc. Mon amie Aïcha m’a emmenée dans le Sud de son pays et, de retour à Bordeaux, je ne pouvais plus faire comme si je n’avais rien vu. L’isolement géographique, social et médical que vivent de nombreuses populations marocaines m’a frappée. Certaines femmes n’avaient jamais vu de médecin, y compris pendant leurs grossesses. J’ai à cœur aujourd’hui de partager mon expertise médicale avec ces populations isolées.

Qu’est-ce que je propose ?
Depuis 2011, nous sommes une équipe de 20 bénévoles qui voyage à la rencontre des femmes et des enfants de Ouarzazate trois fois par an. Nous avons créé une chaîne de solidarité autour des populations isolées et fragilisées, et ce, en formant et en rémunérant des professionnels de la santé et de l’enfance marocains. Ces derniers œuvrent en collaboration avec les autorités locales. Nous agissons pour et avec le Maroc, c’est essentiel.

Agissez avec moi pour le monde de demain !
Ne laissons personne seul au bord de la route. Auprès de femmes ou d’enfants marocains, je ne peux parfois rien sur le plan médical. Ensemble, nous pouvons tout sur le plan humain : un sourire, c’est une promesse de solidarité. Ensemble, engageons-nous les uns pour les autres : au Maroc, en France et dans le monde. Ensemble, tissons des liens humains plus forts et plus justes. Engagez-vous. Souriez. Faites un don ou participez aux activités culturelles organisées par Aïcha à Bordeaux.

Guy Gravellier

Secrétaire de l’association

Cela faisait quelques années que je ressentais le besoin de sortir de moi, d’agir concrètement pour les autres. Véronique m’a alors proposé d’apporter de l’aide aux populations démunies du Sud du Maroc, essentiellement femmes et enfants. Notre action a du sens, car il s’agit de solidarité. Avocat à la cour, présent depuis la création de l’association, je seconde notre présidente en assurant une partie du travail administratif et de l’organisation de nos événements culturels. Sur le terrain, je participe à construire ou à réhabiliter chaque année une école. Construisons ensemble un monde solidaire.

paul

Paul Aurientis

Secrétaire Adjoint de l’association

Ostéopathe, j’ai rejoint Aicha en mai 2013 à l’occasion de ma première mission à Ouarzazate. Les Yeux d’Aicha m’ont interpellé, car il s’agit d’une association de taille humaine, attachée à ses valeurs et à ses objectifs solidaires. À Ouarzazate, je prodigue des soins d’ostéopathie aux enfants de l’orphelinat et je participe également aux travaux de réfection des écoles et de l’orphelinat.

Nos actions au Maroc ont un véritable sens, car elles permettent d’améliorer les conditions de vie des enfants tout en favorisant leur développement. Nous constatons des améliorations année après année et c’est évidement grâce aux sourires des enfants que nous trouvons la force de poursuivre nos actions. Agissons pour l’enfance.

Valérie Pralain

Trésorière

À la création de l’association, Véronique m’a proposé de me joindre à l’équipe de bénévoles et m’a expliqué que ce serait salvateur pour moi. Cela le fut et l’est encore aujourd’hui. Les femmes et les enfants de Ouarzazate m’ont touchée, me permettant de me tourner vers les autres… et de donner un autre sens à ma vie. J’ai rencontré des personnes avec qui j’ai tissé au fil des années de beaux liens d’amitié, avec une pensée toute particulière pour notre chère Annette. Soyons des amis les uns pour les autres.

Alexandrine Audinet

Chargée des relations extérieures

Cela fait quatre ans que je suis engagée pour Aïcha, car je me sens concernée par ce qui se passe dans le monde, et j’éprouve le besoin de vivre des expériences de découverte et de générosité. Mon métier (consultante en relocation, j’accompagne mes clients dans leur mutation professionnelle) me permet d’avoir un peu de temps et mon expérience antérieure dans la communication m’a naturellement donné le rôle de chargée des relations extérieures pour l’association. Je pars en mission à Ouarzazate dès que possible. J’oubliais… j’adore le Maroc ! Ouvrons-nous au monde.

Annette Philippot

Membre d’honneur

Notre amie Annette, bénévole de la première heure, était une femme profonde et généreuse. Pendant nos voyages au Maroc, son humour contagieux lui permettait de propager son amour et sa confiance en l’autre. Annette nous a quittés en nous léguant sa joie. Cette joie sincère porte aujourd’hui toutes nos actions. Faisons-nous confiance les uns les autres.